La transition inclusive par APF Entreprises – Interview de Farid Marouani

À l’occasion de l’Inclusiv’Day le 3 juin 2022, le réseau entreprises d’APF France handicap lançait un programme de « transition inclusive » pour permettre aux entreprises d’accélérer leur politique d’inclusion des personnes en situation de handicap dans le monde ordinaire.

APF Entreprises Inclusiv’day La Défense Arena 03/06/2022

Quel que soit son niveau d’engagement en matière d’inclusion, APF France handicap accompagne les besoins de chaque entreprise en proposant un ensemble de services et la force de son réseau national d’entreprises adaptées et d’ESAT pour co-construire une réponse globale adaptée en vue d’accélérer sa transition écologique et sociale.

Farid Marouani, directeur des opérations d’APF Entreprises depuis 2015 mais aussi un entrepreneur social qui veut créer un modèle économique vertueux répond à quelques questions sur cet axe stratégique pour le réseau.

Qu’est-ce que la transition inclusive vue par APF Entreprises ?

En fait, les entreprises adaptées ne devraient pas exister. L’ensemble des personnes en situation de handicap devraient être toutes dans le monde ordinaire et toutes avoir un travail. Et ce n’est malheureusement pas le cas. Donc aujourd’hui, la mission des entreprises adaptées, c’est d’accompagner socialement et professionnellement ces personnes vers un emploi dans le monde ordinaire. C’est le début de ce qu’on appelle la transition inclusive.

A qui s’adresse cette transition inclusive ?

Elle s’adresse à beaucoup de monde. 500 000 personnes en situation de handicap sont très éloignées de l’emploi. Ces personnes ont la triple peine. En général, elles n’ont pas ou peu de diplômes, elles ont plus de 50 ans et elles ont des CV à trous. Notre mission, c’est de les accompagner socialement et professionnellement pour construire une carrière et les préparer à s’insérer dans le monde ordinaire.

Quelles solutions proposez-vous?

On accompagne les personnes en recherche d’emploi qui sont en situation de handicap en regardant uniquement leur soft skills On sait qu’on va faire abstraction de leurs diplômes, de leur passé, de leurs expériences professionnelles et on va regarder quelle formation leur apporter pour les accompagner au plus près du métier souhaité. C’est ce qu’on appelle un accompagnement social et professionnel individualisé. En construisant avec la personne un parcours dédié qui va le préparer à son nouvel emploi, on va s’appuyer sur les soft skills de la personne et on va lui apporter le complément professionnel nécessaire qui va lui permettre d’exercer son métier.

Pourquoi l’inclusion est devenue un enjeu majeur aujourd’hui ?

L’inclusion professionnelle est un enjeu majeur parce qu’on ne peut pas accepter que plus de 500 000 personnes en situation de handicap soient éloignées de l’emploi. L’emploi, c’est un lien social. On a besoin de créer ce lien avec les autres en allant travailler, en se sentant utile et en voulant créer nous aussi de la valeur.

Donc, les personnes en situation de handicap ont le droit aussi au plein emploi.

De quelle manière s’impliquer dans ce beau projet de transition inclusive ?

J’invite les entreprises à se rapprocher de nous en amont de leurs besoins en recrutement pour qu’on construise avec eux l’accompagnement individualisé qui va nous permettre d’insérer les personnes en situation de handicap dans leur entreprise.

Laisser un commentaire